Cycle 1 : La peinture hollandaise au Siècle d’or, par Jacques Darriulat (2017-2018)

Cycle 1 : La peinture hollandaise au Siècle d'or, par Jacques Darriulat (2017-2018)
Voici les enregistrements des conférences du cycle 1 de l'année 2017-2018 : La peinture hollandaise au Siècle d'or, par Jacques Darriulat.

La peinture hollandaise au Siècle d’or Jacques Darriulat

Au XVIIe siècle, les Provinces Unies s’affranchissent définitivement du joug espagnol. La foi catholique – celle des occupants – est minoritaire, et la religion de Calvin dominante. L’art de la peinture connaît alors un véritable âge d’or. Pourtant, le Réformateur ne fut-il pas l’ennemi le plus radical du culte des images que l’on célèbre à Rome ? Le paradoxe ne serait-il qu’apparent ?
- La terre et les hommes La terre plate, conquise sur la mer, ouvre le paysage à l’immensité et accorde au ciel, lourd de nuages, la plus grande partie du tableau.
- Le portrait Simples bourgeois, fiers de leur peuple… En apparence du moins : sous le masque de la bonhommie, le peintre sait voir la misère qui fait la grandeur de notre condition. - La nature morte Vanité de la peinture et peinture de vanités : on n’a jamais mis en scène, avec autant de magnificence, le théâtre fallacieux du visible. - L’intérieur Une mère pèle une pomme pour son enfant. Il ne se passe rien, sinon le temps qui passe, ou nous qui passons dans le Temps. - Rembrandt L’homme est une braise, un tison à sa naissance, une flamme qui se lève ou vacille le long du chemin, grésille enfin puis se dissipe dans les ténèbres. 12 décembre - Vermeer Une jeune fille rêve à la fenêtre et reçoit la lumière qui inonde l’intérieur. Le Temps, arrêté, ouvre une brèche sur l’éternité. Ce monde est parfait.
€10.00
Processing ...