(LMDLL) Cycle 2 : Écrire pour la scène, Florence Naugrette (2017-2018)

(LMDLL) Cycle 2 : Écrire pour la scène, Florence Naugrette (2017-2018)

Tous les enregistrements des matinées de la littérature

Le texte de théâtre est-il la promesse d’un spectacle ?
La mise en scène produit-elle le sens ? Est-elle le fait d’un auteur second ? D’Eschyle à Pommerat et Castellucci en passant par les auteurs « classiques », de la poésie dramatique aux performances contemporaines on étudiera les gestes consistant à écrire pour la scène.

La mise en scène
De la régie à l’élaboration immatérielle du sens, quelles définitions a-t-on données de la mise en scène et quelles critiques la notion suscite-t-elle ?

L’être-pour-la-scène du texte dramatique
Publié parce qu’il a été joué, ou pour être joué, le texte de théâtre comporte le souvenir et la promesse de sa représentation : il est à la fois trace et partition.

Le Tartuffe de Molière interprété par la scène
Tartuffe est-il un vrai ou un faux dévot ? Les versions initiales ont donné lieu à des traditions d’interprétation opposées (jusqu’à Jouvet, Planchon, Vitez, Mnouchkine, Jaques, Bondy, Stoev…).

Victor Hugo metteur en scène
Hugo conçoit certains personnages pour des comédiens choisis, imagine des décors, dirige ses acteurs tout en écoutant leurs conseils. Portrait de l’auteur en artiste.

Trouvaille de mise en scène... ou contresens ?
Quand une invention de mise en scène semble ne pas correspondre au texte, comment décidons-nous qu’il s’agit d’une trouvaille ou d’un contresens ?

La mise en scène est-elle soluble dans le théâtre contemporain (ou l’inverse) ?
Dans le théâtre d’aujourd’hui, assiste-t-on à une absorption du texte dans le spectacle? La notion de mise en scène est-elle devenue obsolète ?

€10.00
Processing ...