Conférence de Luc Ferry le 19 septembre

Le 19 septembre à 17h30, Luc Ferry ouvrira le cycle

Les grands témoins d’un monde en mutation

par une intervention autour de son livre

La révolution transhumaniste

À l’issue de sa conférence Luc Ferry dédicacera son ouvrage, vendu sur place par notre partenaire L’Écume des pages

Capture d_écran 2017-09-08 à 21.03.30

Cette conférence est strictement réservée à nos abonnés

La rentrée des Mardis de la Philo

19 septembre 2017 à partir de 9h15 – Hôtel de l’Industrie, place Saint-Germain-des-Près

Les Mardis de la Philo ont 20 ans

9h15 – Présentation du programme de l’année

9h30 à 11h00 – La peinture hollandaise au siècle d’or (cycle 1-1) : Jacques Darriulat

11h30 à 13h00 – Pourquoi la musique ?  (cycle 3-1) : Francis Wolff

14h15 à 15h45 – Refonder le projet européen (cycle 5-1) : Philippe Herzog

16h00 à 17h30 – La France et l’Allemagne : regards croisé (cycle 7-1) : Heinz Wismann

17h30 à 18h30 – Les grands témoins d’un monde en mutation (cycle 12-1) : Luc Ferry

18h30 à 19h00 – Dédicace du livre de Luc Ferry La révolution transhumaniste

Saison 2017-2018

21ème SAISON DES MARDIS DE LA PHILO

Chers amis,

En septembre 2017 les Mardis de la Philo auront 20 ans.
L’avenir est au cœur de ce nouveau programme. Chaque philosophe a répondu à cette question à sa manière. Certains ont invité un autre penseur afin de porter un double regard sur une même problématique.
6 experts parleront de la place de l’homme sur la terre, 5 philosophes et scientifiques évoqueront les grands champs de la recherche contemporaine.

Je suis particulièrement heureuse d’accueillir cette année Roger-Pol Droit et Francis Wolff qui donneront chacun 6 conférences, mais aussi Luc Ferry, André Comte-Sponville, Pierre-Henri Tavoillot et Marcel Gauchet qui ont accepté de nous rejoindre pour une intervention exceptionnelle.

Vous retrouverez tous ceux qui ont fait le succès des Mardis de la Philo : Heinz Wismann, Charles Pépin, Monique Castillo, Jacques Darriulat, Étienne Klein, Bertrand Vergely, Olivier Dhilly, Jean-Michel Besnier, Michel Eltchaninoff , Jean-Michel Le Lannou, Charles Girard, Marc Lachièze-Rey et Olivia Gazalé.

Je suis très heureuse de vous annoncer notre nouveau partenariat avec la librairie L’Écume des pages.

Enfin, je tiens à remercier chacun d’entre vous pour sa fidélité et sa confiance qui nous obligent et nous honorent. C’est pour vous que ce programme a été conçu.

signature

Pour vous inscrire : Inscription

1er juin -18h- à la Maison de Chateaubriand

image002

 

« Littérature des Images » ou « littérature des Idées » ?
Animée par Jacques-David Ebguy (Université Paris Diderot)

Le thème :

« Littérature des idées » vs « Littérature des images » : formulée par Balzac, l’opposition, de Chateaubriand à George Sand, de Mme de Staël à Hugo, court tout au long du XIXe siècle. D’un côté, prolongeant le XVIIIe siècle philosophique, une littérature abstraite, une écriture sèche, analytique, orientée par la raison, de l’autre, une littérature des passions, du rêve, une écriture du lyrisme et de l’image. Faut-il « convaincre par la raison » ou « entraîner par l’imagination » ? Faut-il se méfier des outrances de l’imagination ou en célébrer le pouvoir d’éclairage, la force d’emportement ? Entre les deux voies, la littérature française – poésie, récit ou prose d’idées – oscille ou vise une forme de synthèse (les idées avec les visions).

Cette deuxième rencontre-débat se propose de préciser les termes de cette opposition, sur laquelle nous vivons encore, d’en suivre les manifestations dans notre modernité et d’en mesurer les enjeux à la fois esthétiques, philosophiques et idéologiques, dans un temps de démocratisation et de sécularisation.

Les intervenants :

Philippe Dufour, professeur de littérature française du XIXe siècle à l’Université de Tours, chercheur associé à l’Institut des textes et manuscrits du CNRS, est rédacteur en chef de la revue électronique flaubert.revues.org et a notamment publié Le Roman est un songe (Seuil, 2010), et La Littérature des images (La Baconnière, 2016). Il travaille désormais sur la façon dont le réalisme pense la démocratie.

Françoise Mélonio, professeur émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne, ancienne directrice des études et de la scolarité de Sciences Po Paris, est spécialiste de Tocqueville et de l’Histoire intellectuelle et littéraire du XIXe siècle. Elle achève actuellement la publication des Œuvres complètes de Tocqueville (Gallimard) et participe à l’édition des œuvres de Benjamin Constant.

Informations pratiques : Jeudi 1er juin à 18h dans la bibliothèque de la Maison de Chateaubriand. Gratuit mais sur réservation au 01 55 52 13 00 ou reservations-chateaubriand@hauts-de-seine.fr