Programme de littérature

Les conférences de philosophie ont lieu au Reflet Médicis (3 rue Champollion, Paris 5e).

Calendrier

Le calendrier peut être amené à changer, nous vous invitons à le consulter avant de venir assister aux conférences.

Détail des cycles

Le thème épistolaire, dans la théâtralité du quotidien comme dans des manifestations solennelles, traverse l’histoire de la littérature et l’histoire de l’art jusqu’à la période moderne : il crée ses propres codes. Peu à peu, la lettre se rapproche du centre de la représentation picturale. Souligne-t-elle l’intimité ? Suggère-t-elle l’existence d’un ailleurs ? Une autre dimension se glisse dans l’œuvre peinte : celle de l’absence, du proche devenu lointain. Rêverie, intimité, complicité, secret.

 

9h30 à 10h45

 

06/10/22 : La lettre : Un objet au centre des échanges
Au croisement de l'histoire et de la peinture

 

13/10/22 : Acteurs de la scène épistolaire
Une dramaturgie codée

 
20/10/22 : Savoir-faire des Hollandais
De Hooch, Ter Borch
 
10/11/22 : Dialogue entre les maîtres hollandais
Autour de la lettre
Metsu, Van Hoogstraten, Veermer
 
17/11/22 : Ce que la lettre fait au portrait
Portraits vivants- portraits muets
L’énigme du trompe l’œil
 
24/11/22 : De l’anecdote épistolaire à la déconstruction du modèle
 
 
En savoir plus sur Geneviève Haroche-Bouzinac

Que signifie « raconter sa vie », à une époque bouleversée par les tragédies de l’Histoire, quand l’essor des sciences humaines et la crise des certitudes humanistes remettent en question l’idée même du "Moi" ? On s’interrogera, au cours de ces six séances, sur les enjeux de l’écriture de soi et le renouvellement des formes autobiographiques depuis les années soixante, à travers plusieurs exemples d’œuvres majeures de la littérature française.

11h15 à 12h30

06/10/22 : Jean-Paul Sartre, Les Mots (1964)
Pourquoi l'autobiographie ?


13/10/22
: André Malraux, Antimémoires (1967)
Le genre des Mémoires et ses métamorphoses


20/10/22
 : Georges Pérec, W ou Le Souvenir de l'enfance (1975)
L'écriture de soi à l'épreuve de l'innommable


10/11/22
 : Nathalie Sarraute, Enfance (1983)
Vers une "nouvelle autobiographie" ?


17/11/22
: Patrick Modiano, Un Pedigree (2005)
Autobiographie et autofiction


24/11/22
: Annie Ernaux, Les Années (2088)
Autobiographie et autosociobiographie

 

En savoir plus sur Denis Labouret

La génialité radicale de Claudel, y compris les questions qu’elle pose, nous laisse certainement la plus grande pièce de théâtre en France au XXème siècle. La série se propose d’en offrir une simple lecture au fil des scènes, pour en multiplier résonances et émotions, de sorte qu'elle nous travaille comme feu qui prend dans le foin, et accomplisse sa mise "en mouvement [de] tout notre paysage humain. »

9h30 à 10h45

 

01/12/2022 : Préparation
"Une espèce de grand orchestre, impossible à faire taire"

 

08/12/22Première journée
"Action espagnole"

 

15/12/22 : Deuxième journée
"Déménagement général"

 

05/01/23 : Troisième journée
"Migrations de baleines"

 

12/01/23 : Quatrième journée
"Sous le vent des îles Baléares"

 

19/01/23Prolongations
"Il y a quelque chose qui dit : Pourquoi"

 

En savoir plus sur Jean Delabroy

La publication du Journal intégral de Julien Green, témoignage incomparable sur l’itinéraire intime d’un écrivain entraîné à travers les bouleversements du  20ème XXe siècle, invite à relire l’ensemble de son œuvre. Rétive à la valorisation des expérimentations formelles ou des engagements explicites, elle a connu une éclipse à la fin de son propre siècle ; elle parle pourtant puissamment au nôtre où se perpétue dans la littérature, accompagnée par les sciences humaines, un effort du sujet humain pour prendre consistance dans l’écriture, y réparer ses blessures, donner sens à une trajectoire incertaine. Ce cycle de conférences tentera donc de faire ressortir l’actualité toujours vivante de l’œuvre.

 

11h15 à 12h30

 


01/12/22
L'éveil au monde
Partir avant le jour

 

08/12/22 : Traumas individuels et violence collective
De Mille chemins ouverts à Toute ma vie. 1940-1945

 
15/12/22 : Entre deux vocations
Terre lointaine, Jeunesse
 
05/01/22Vertiges de l'identité
Si j'étais vous...
 
12/01/23Les chemins de la grâce
Chaque homme dans sa nuit
 
19/01/23 : Ecrire, entre invisible et indicible
Le Visionnaire
 
En savoir plus sur Carole Auroy
 

De Don Juan, le public français ne connaît souvent que le chef-d’œuvre de Molière et, s’il est mélomane, l’opéra de Mozart (Don Giovanni). Rares sont ceux qui connaissent la pièce originale de Tirso de Molina, moine dramaturge, dont la fable théologique fixa durablement les composantes d’un scénario qui devait inspirer des centaines d’œuvres et connaître des métamorphoses décisives. Le "Burlador de Séville" de Tirso de Molina, le « grand seigneur méchant homme » de Molière et le "dissoluto punito" (le "débauché châtié") de Mozart constituent trois scansions majeures de l’évolution d’un mythe où se lit l’ambiguïté native de la relation entre la culture chrétienne, le désir et l’amour.

 

9h30 à 10h45 puis 11h15 à 12h30

 

26/01/23 : Le Trompeur de Séville de Tirso de Molina
Au commencent du mythe une fable théologique

 

02/02/23Dom Juan ou le Festin de Pierre de Molière
Le théâtre de l'ambiguïté

 

09/02/23 : Don Giovanni de Mozart et Da Ponte
La transfiguration musicale du mythe : sa postérité romantique

 

En savoir plus sur Philippe Zard

Pour suivre notre actualité 
(conférences ouverts à tous, articles de nos conférenciers…) :